BioStor
Sign in using Mendeley
ESSAI DE CLASSIFICATION DES POLYDESMIENS [ Myriapodes ] par Henry W. Brôlemann. La seule tentative de classification générale des Polydesmiens est due a Attems. On ne peut guère, en eiïet, donner le nom de classi lications a des compilations de noms comme celles de Cook fan Cnnk .■t Collins, 1895) ou de Silvestri (1896 et 1898), simples lisles tota e ment dépourvues de d.agnoses, même pour les genres npuveaux in-troduits dans leur travail. L'œuvre d'Attems, qui date de 1898 1899 a paru sous le titre bien connu de « System der Polydesmiden . dàn^ les tomes LXVII et LXVIII des Denksclniften der Malh.-Mt Classe de 1 Académie des Sciences de Vienne. A l'époque où il fut publié, ce volumineux travail, abondamment Illustre, était d un secours précieux aux myriapodologistes • il est encore actuellement le plus intéressant et le plus important documen que nous possédions sur la matière. Malheureusement, il a beaucoun perdu de sa valeur depuis son apparition, tant en raison des nombreux gonres qui ont été publiés depuis lors que par suite, surtout, des dé-fauts de méthode qui s'y sont révélés à l'usage. C'est ainsi que des groupes entiers {Sulciferinae, Eurytropinae) sont destinés à dispa-raître, alors que d'autres ont été confondus dans des -roupes avec lesquels ils n'avaient que des affinités tout à fait superlicielles Toutes les classifications actuellement en usage présentent cette particularité que les grands groupes, tout au moins, sont basés sur les données fournies par l'armure chitineuse des somites Et cepen dant les auteurs auraient dû être mis en garde contre cette méthode tant par le fait qu'il est illogique de traiter les Arthropodes inférieurs comme des Hexapodes supérieurs, que par les résultats donnés par 1 étude des gonopodes dans d'autres groupes de Myriapodes Les luloides, les Lysiopetalides, les Chordeumides n'ont-ils pas été groupés suivant les affinités que présentent les organes sexuels? et ces classi fications, essentiellement scientifiques, n'ont-elles pas été universelle-ment admises? Pourquoi la méthode devrait-elle donc être dilTérente pour les Polydesmiens? On peut trouver réponse à cette dernière question. La première est que, de tous les Diplopodes, les Polydesmiens sont ceux qui présentent Ann. Soc. ent. Fr., lxxxiv [1915]. 3..

Identifiers

Export

Essai de classification des Polydesmiens (Myriapodes)

H W Brölemann
Annales de la Société Entomologique de France 84: 523-608 (1916)

Reference added over 4 years ago

Tweet 

Viewer

Page 523
Page 524
Page 525
Page 526
Page 527
Page 528
Page 529
Page 530
Page 531
Page 532
Page 533
Page 534
Page 535
Page 536
Page 537
Page 538
Page 539
Page 540
Page 541
Page 542
Page 543
Page 544
Page 545
Page 546
Page 547
Page 548
Page 549
Page 550
Page 551
Page 552
Page 553
Page 554
Page 555
Page 556
Page 557
Page 558
Page 559
Page 560
Page 561
Page 562
Page 563
Page 564
Page 565
Page 566
Page 567
Page 568
Page 569
Page 570
Page 571
Page 572
Page 573
Page 574
Page 575
Page 576
Page 577
Page 578
Page 579
Page 580
Page 581
Page 582
Page 583
Page 584
Page 585
Page 586
Page 587
Page 588
Page 589
Page 590
Page 591
Page 592
Page 593
Page 594
Page 595
Page 596
Page 597
Page 598
Page 599
Page 600
Page 601
Page 602
Page 603
Page 604
Page 605
Page 606
Page 607
Page 608
Title
áàåäçéèÉöøüæœß
Authors
One author per line, "First name Last name" or "Last name, First name"
Journal
ISSN
OCLC
Series
Volume
Issue
Starting page
Ending page
Date
Year
URL
DOI
 Update 
blog comments powered by Disqus
Page loaded in 3.43502 seconds